Programmation 2011-2012


  Hommage à Michel Bismut

madeleine-attal-et-michel-bismut---la-MPM1.JPG

Le contrebassiste Michel Bismut accompagnait Madeleine Attal lors de la création du spectacle "Le Livre de la pauvreté et de la mort" de Rilke à la Maison de la poésie de Montpellier en novembre 2010.

 

madeleine-attal-et-michel-bismut---la-MPM2.JPG



Hommage à Bernard Mazo (site du Printemps des poètes)

 

bernard mazo-copie-1

 

 

Voz

 

a Bernard Mazo

Voz

pero en retiro

voz

alzada

desde lo mas oscuro

voz

de tierra

desnuda

voz

de luz

oscura

en retiro

de cielo

quemando

bajo cielo

te nombras

de silencio

te nombras

de silencio

atravesado

Jean Gabriel Cosculluela

10 de julio de 2012

 

Voix

à Bernard Mazo

 

Voix

mais en retrait

voix

haute

du plus obscur

voix

de terre

nue

voix

de lumière

obscure

en retrait

de ciel

brûlante

sous le ciel

tu te nommes

de silence

tu te nommes

traversé

de silence

Jean Gabriel Cosculluela

traduction de l'auteur

10 juillet 2012

 


Comédie du livre
Retrouvez la liste des auteurs membres de la Maison de la Poésie présents aux stands des maisons d'éditions ou librairies lors de la Comédie du Livre...
JEAN JOUBERT (SAURAMPS),
FRANCOIS SZABO (SAURAMPS)
PATRICIO SANCHEZ (stand Région + DOMENS)
David Léon, stand Editeurs Languedoc Roussillon (Editions Espaces 34), dimanche 3 juin (15h30 17h)
Laurent Grison, stand librairie le Grain des mots, dimanche 3 après-midi
Alain Borer, stand Librairie le Grain des mots, vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 juin

Le 04 mai
exposition LR2L, "Chez mon libraire, ce n'est pas plus cher..."
 
 
Jean-Joubert--Sylvie-Goussopoulos--Marie-Christine-Chaze--C.jpg         Roland-P-cout-2.jpg
Marie-Christine-Chaze--Ylvie-Goussopoulos--C-cile-Jodlowski.jpg 

    Le vendredi 23 mars à 19h
La Commune de Paris, lecture musicale
par Corentin Coko
Médiathèque d'agglomération Albert Camus
12, rue Albert camus
Clapiers
(entrée libre)
Corentin COKO[1]
 
Corentin Coko.
POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE SPECTACLE ET CORENTIN COKO : ICI

le mardi 27 mars à 18h 30
Feuilles d'herbe
de Walt Whitman
par Julien Guill
 
Médiathèque d'agglomération Albert Camus,
12 rue Albert Camus
Clapiers
 
(entrée libre)
 
d’après la première édition (1855)
traduction d’Eric Athenot, éd. José Corti
mise en espace : Fanny Rudelle
Feuillesdherbe.jpg
Spectacle créé à la Maison de la Poésie de Montpellier (février 2012)
Photo Julien Guill[1]
 
 
 
 

DECEMBRE
 
A la Maison de la Poésie
 
JEUDI 1ER DECEMBRE
19H00 Entrée libre
 
Lancement de la manifestation nationale de la MAIPO, « Les poètes n’hibernent pas » : le Commune de Paris : 140 ans.
 
Lectures musicales et chansons par Corentin COKO, armé de son accordéon qui nous fait revivre ces quelques mois où Paris fut aux mains du peuple et de la Révolution Sociale. 
Textes d’Eugène Pottier, Victor Hugo, Louise Michel, Jules Vallès,  Jean-Baptiste Clément, Gaston Couté, Emile Zola, etc. Apéritif débat avec les poètes présents.
     
A la Maison de la Poésie
 
VENDREDI 2 DECEMBRE
19H00 Entrée libre
 
Manifestation nationale « Les poètes n’hibernent pas » : rencontre avec Michel Fressoz, éditeur ,  « les Editions des cent regards ».
 
 
 

 
 
NOVEMBRE 2011
 
MARDI 15 NOVEMBRE
 
  
19H00 Entrée libre
 Soirée Bienvenue à Christian Malaplate
 
 
JEUDI 10 NOVEMBRE
19H00 Entrée libre
 
"Feuilles d'herbes"  par Julien Guill
 
VENDREDI 04 NOVEMBRE
19H00 Entrée libre
 
Soirée « Bienvenue » à Patricio Sanchez et à Jean-Charles Domens
 
Jean-Charles Domens présente sa maison d'édition.
 
Soirée littéraire autour du recueil du poète franco-chilien Patricio Sanchez-Rojas, Le Parapluie rouge, (Editions Domens), œuvre qui se veut un témoignage du déracinement et de l’antipoésie, cette dernière étant un choix d’écriture, inventée par le antipoète et mathématicien Nicanor Parra, univers qui va de l'ironie au langage colloquial, s’inspirant parfois des lieux communs, de la critique sociale ou de l’humour noir.
 
Dans la préface du Parapluie Rouge, Jean Joubert signale que l’auteur de ce recueil « exprime tour à tour sa révolte et une célébration de ce que les surréalistes appelaient « le merveilleux quotidien ».
 
Ces poèmes sont en quelque sorte la radiographie d’une « histoire minuscule » résumée dans ces vers du recueil écrit en français :
 
 Serions-nous les survivants
D’un pays oublié ?
 
Œuvre que l’auteur eut l’occasion de présenter cet été au Festival de poésie Voix Vives de Sète.
Cette soirée sera présentée par Jean JOUBERT, président de la Maison de la Poésie.
 
Patricio Sanchez
patricio.jpg
Né au Chili en 1959, vient d’un pays de poètes qui en langue Quechua veut dire « là-bas où finit la terre ».
Sa mère récitait Gabriela Mistral, son frère chantait les poètes espagnols de la génération Lorca. La dictature de Pinochet le tournera passionnément vers Neruda et Violeta Parra. Exilé politique à l’âge de 17 ans, il participe à Paris, à la Rencontre littéraire : « Les enfants de l’immigration » et dit des poèmes au Centre Pompidou. Installé à Montpellier en 1985 où, à l’issue d’un cycle universitaire il obtient un DEA d’Etudes romanes puis hispaniques à Madrid. Il tente un retour décevant « au pays ». S’ensuit un long séjour aux Etats-Unis puis sa naturalisation française en 1993.
 
Des prix internationaux jalonnent son parcours, obtenus notamment au Chili (1995-1996), et en Espagne (2004) .
En juillet 2011, il a fait partie des poètes invités au festival Voix Vives, de méditerranées en méditerranées , à Sète.
 
 
Jean-Charles Domens – Editions Domens
C2006_J.C.Domens_-_copie-1-.JPG
« La maison Domens existe depuis plus de cent ans. Quand j'étais gamin, la librairie et l'imprimerie étaient au même endroit, dans un hôtel particulier, en haut du cours Jean Jaurès. Nous habitions au-dessus. J'avais la tête dans les livres et les pieds dans l'encre. La maison se partageait jusque dans les années soixante-dix entre l'imprimerie, imprimerie de presse en particulier, et la librairie. Elle s'était lancé en 1880 dans l'édition d'un journal, Le socialiste, qui a perduré jusqu'en 1972 en devenant au fil des ans Pézenas info. L'activité d'imprimerie s'est ensuite recentrée sur la prestation de services qui, de temps à autre, incluait de l'édition à compte d'auteur. Certaines rencontres ont fait que, à un moment donné, j'ai décidé de franchir le pas. »
 

 
 
OCTOBRE 2011
Retrouvez le programme d'octobre ICI
 
La Maison de la Poésie au Musée Fabre (en partenariat avec la librairie Sauramps)
JEUDI 20 OCTOBRE
18H30 Entrée libre
Dans le cadre de l'exposition Gallimard. Avec le poète Guy Goffette sur les pas de Paul Verlaine, W. H. Auden et Pierre Bonnard..
 
Rencontre et lecture avec le poète Guy Goffette dont l’œuvre poétique a reçu le prix Goncourt de la Poésie en 2010. Autour de ses trois livres consacrés à Verlaine (L’autre Verlaine), à W.H. Auden (Auden ou l’œil de la baleine) et au peintre Pierre Bonnard (Elle, par bonheur et toujours nue) et publiés chez Gallimard. Avec la participation de Jean Joubert, président de la Maison de la Poésie.
 
 
A la Maison de la Poésie (en partenariat avec Humanisme et Culture)
SAMEDI 15 OCTOBRE
19H00
Rencontre-lecture avec les poètes Nimrod et Denis Montebello
La Maison de la Poésie, en partenariat avec l'association Humanisme et Culture, reçoit deux poètes pour une rencontre et des lectures croisées:
Nimrod, né au Tchad en 1959, est également docteur en philosophie, romancier, essayiste. Il a publié plusieurs récits et essais aux éditions Actes Sud, plusieurs ouvrages de poésie aux éditions Obsidiane, ainsi que "Tombeau pour Léopold Sédar Senghor", aux Editions Le Temps qu'il fait.
Denis Montebello , né en 1951, habite la Rochelle où il enseigne la littérature. Auteur d'une quinzaine de livres (récits, romans, poésie), il publie ses oeuvres poétiques aux éditions Le temps qu'il fait, Dumerchez, la Licorne, Hautécriture, Rumeur des âges.
Rencontre présentée par Georges Drano et Nicole Drano-Stamberg.
 

A la Maison de la Poésie
 
 
MERCREDI 12 OCTOBRE
19H00
Soirée « Bienvenue » à James Sacré et à Jacques Brémond
 SOIREE-SACRE-BREMOND1.jpg   SOIREE-SACRE-BREMOND.jpg
 
SOIREE-SACRE-BREMOND2.jpg
   
 
A l’occasion de la parution de son ouvrage « Si les félos traversent par nos poèmes ? » aux Editions Jacques Brémond, la Maison de la poésie invite James Sacré pour une lecture d’extraits de son œuvre. Il s’entretiendra avec Jacques Brémond qui présentera également sa maison d’édition.
Une série de photographies du photographe Jean-Louis Estèves, « Dans l’atelier de Jacques Brémond », extraites du reportage « Artistes et artisans du livre », sera exposée.
James Sacré est né en 1939.
Il passe son enfance et son adolescence à la ferme de ses parents en Vendée.
D’abord instituteur puis instituteur itinérant agricole, il part en 1965 vivre aux Etats-Unis où il poursuit des études de Lettres (thèse sur la poésie sur la fin du XVIème siècle français).
Il y enseigne dans une Université du Massachusetts ( Smith College) tout en faisant de nombreux séjours en France et des voyages dans d’autres pays (l’Italie et le Maroc, souvent).
Il a publié des livres de poèmes au Seuil (Cœur élégie rouge, 1972), chez Gallimard ( Figues qui bougent un peu, 1978), et aux éditions André Dimanche, ainsi que chez de nombreux «  petits éditeurs ».
Il vit de nouveau en France, à Montpellier, depuis 2001.
Publications récentes (poésie) :
America Solitudes ( André Dimanche, 2010)
Tissus mis par terre et dans le vent, photographies de Bernard Abadie ( Castor Astral, 2009)
Portrait du père en travers du temps, illustrations Djamel Meskache, éditions la Dragonne, 2009
Le désir échappe à mon poème, dessins Mohamed Kacimi, Al Manar 2009
James Sacré a été plusieurs fois invité par la Maison de la Poésie Montpellier Languedoc, notamment lors du 1er Printemps des poètes auquel elle a participé, en 2006.
Jacques Brémond
Editeur indépendant, il publie depuis 1975 des poètes contemporains, de manière artisanale.
Usage de la typographie, choix des papiers, spécificité des maquettes, interventions de peintres et de plasticiens caractérisent son travail.
Son atelier est situé à Remoulins dans le Gard.
 
A la Maison de la Poésie (en partenariat avec la librairie Sauramps)
VENDREDI 7 OCTOBRE  : ATTENTION SOIREE REPORTEE (GREVE SNCF), DATE A VENIR
18H00 (horaire avancé)
Soirée « Bienvenue »- "Le soleil d'Alexandre : le cercle de Pouchkine : 1802-1841" ou un portrait de la vie poétique et littéraire autour de Pouchkine
Rencontre-conférence d’André Markowicz, à l’occasion de la parution chez Actes Sud d’une anthologie de la poésie russe. Présentation par Jean Joubert, Président de la Maison de la Poésie.
En lien avec le festival Sonorités.
 
 
Le soleil d'Alexandre (choix des poèmes, traduction et présentation par André Markowicz, éditions Actes Sud, septembre 2011):
En Russie, depuis deux cents ans, chaque écrivain, chaque courant, chaque époque peut se retrouver dans Pouchkine, car celui-ci est un miroir, le lieu de la reconnaissance de toute personne de langue maternelle russe. André Markowicz propose dans cet ouvrage de découvrir en quoi la conversation que Pouchkine a établie par textes interposés avec les poètes de sa génération a durablement marqué la littérature et la pensée russes jusqu'à nos jours.
 
Traducteur passionné, André Markowicz a notamment traduit pour la collection Babel l'intégralité de l’œuvre romanesque de Dostoïevski (vingt-neuf volumes), mais aussi le théâtre complet de Gogol ou celui de Tchekhov (en collaboration avec Françoise Morvan). Tout son travail tend à faire passer en français quelque chose de la culture russe, et notamment de la période fondamentale du XIXe siècle. Le Soleil d'Alexandre (2011) est son grand œuvre, qui vient éclairer et compléter toutes ses publications et lectures ainsi que la traduction en Babel d'Eugène Onéguine (Babel n° 924) et du recueil Le Convive de pierre et autres scènes dramatiques (Babel n° 85) de Pouchkine, ou encore la pièce de Griboïédov Du malheur d'avoir de l'esprit (Babel n° 784).
 
La Maison de la Poésie au Musée Fabre
MERCREDI 5 OCTOBRE
17H00
Exposition Odilon Redon
Odilon Redon, Prince du Rêve
La Maison de la poésie et le Musée Fabre s’associent pour proposer un parcours dans les œuvres de Redon mêlant commentaires d’Histoire de l’Art, lectures de textes (Mallarmé, Poe , Nerval, Flaubert, Verlaine, Jules Lafforgue), et musique.
 
Avec les comédiens Julien Guill et Eloïse Alibi, et la violoncelliste Claire Menguy