Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dans le rétro...

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin
CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin

CThomas Chapelon, César Stroscio et Jean Portante, Patrick Laupin, Antoi Emaz, Esther Tellerrmann, Olivier Cabière, Frédéric Brun, soirée méridianes, soirée Patrick Laupin

Entre octobre 2015 et mai 2016, la Maison de la poésie Jean Joubert a reçu près de quarante invités, dont une vingtaine de poètes: Claude Adelen, Guillonne Balaguer, Frédéric Brun, Pierre Caizergues, Thomas Chapelon, Saleh Diab, Michel Eckhard Elial, Antoine Emaz, Sylvie Fabre G.,Michaël Glück, Laurent Grison, Patrick Laupin, Luis Mizon, François Montmaneix, Stéphane Page, Angèle Paoli, René Pons, Jean Portante, Diti Ronen, James Sacré, Annie Salager, Esther Tellermann...

Merci à tous, ainsi qu'aux éditeurs Pierre Manuel (méridianes), Andréa Iacovella (la rumeur libre), Frédéric Brun (Poesis), Nicole Gdalia (Caractères), Olivier Cabière (L'arachnoïde), Michel Eckhard Elial (Levant), aux musiciens: Héloïse Dautry, Marion Diaques,César Stroscio, Max Grèze, Timothy Lebraud, aux choristes de l'Amicale des Corses de Montpellier, et aux lecteurs et comédiens Gisèle Pierra, Patrick Hannais, Isabelle Fürst, Marc Pastor, Mathieu Zabé, Gregory Nardella...

Belle saison et beau public pour la poésie...à suivre!

Partager cet article

Repost 0

Jean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sable

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Jean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sableJean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sable
Jean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sableJean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sable
Jean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sableJean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sableJean JOUBERT, entre forêt, garrigue et sable

Retour en images sur l'hommage rendu à Jean Joubert le 28 mai lors de la COMEDIE du LIVRE par LR2L et la Maison de la poésie.

Un grand merci à

La Comédie du LIvre

Languedoc Roussillon Livre et Lecture

à Georges DRANO, poète, présentateur de la rencontre

aux intervenants

Frédéric Jacques Temple, poète

Marie-Christine Chaze, présidente de LR2L

Claude Adelen, président de la Maison de la poésie

Raphaël Segura, peintre

Patricio Sanchez, poète

Odette Michel, militante pour la lecture auprès des jeunes publics

Jean-Charles Domens, éditeur

et à

Gregory Nardella, comédien

Partager cet article

Repost 0

La Comédie du Livre

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

La Comédie du Livre
La Comédie du LivreLa Comédie du LivreLa Comédie du Livre

Samedi 28 mai 2016

dans le cadre de la COMEDIE du LIVRE

Hommage

Jean Joubert, entre forêt, garrigue et sable

16h30-18h - Espace rencontres Corum

Décédé le 28 novembre 2015, le poète et romancier Jean Joubert laisse une œuvre importante et un souvenir impérissable à Montpellier. Il a été un acteur important de la Comédie du Livre dès sa première édition.

Rencontre avec Frédéric Jacques Temple, auteur, poète, Patricio Sanchez, poète, Jean-Charles Domens, éditeur, Raphaël Segura, peintre, Odette Michel, militante pour l’implantation de bibliothèques publiques dans des pays défavorisés, tous grands amis de Jean Joubert, en présence de Marie-Christine Chaze, présidente de LR livre et lecture, et Claude Adelen, président de la Maison de la poésie. Les participants à cette table ronde évoqueront l'écrivain, le poète, l'homme, et son rapport avec des territoires réels et un paysage mental.

Lecture par Grégory Nardella, comédien.

Table ronde animée par Georges Drano, auteur.

Hommage organisé par LR livre et lecture, en partenariat avec la Maison de la Poésie Jean Joubert du Languedoc-Roussillon et la Ville de Montpellier.

--

autres rencontres

EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON DE LA POÉSIE JEAN JOUBERT...

Dimanche 29 mai

10h30 – 11h30

⌂ ESPACE RENCONTRES COMÉDIE

Soyons le changement…

Présentation de l’anthologie de littérature italienne contemporaine

AVEC ANDREA BAJANI,

MICHELA MURGIA,

ET LES ÉDITEURS DE

L’ANTHOLOGIE.

— Pour faire connaître au public français les nouvelles orientations de la création littéraire italienne ainsi que les auteurs qui ne sont pas encore traduits, les éditions Levant et Euromédia ont publié une anthologie des écrivains italiens contemporains intitulée Soyons le changement…

Cet ouvrage veut montrer les changements profonds qui s’inscrivent désormais dans l’histoire littéraire italienne en résonance avec les transformations radicales de notre temps : crise écologique, mondialisation, dialogue avec les jeunes générations.

 

SERONT PRÉSENTS : Michel Eckhard Elial, écrivain et directeur des éditions Levant, ainsi que les éditeurs

de l’anthologie, Angela Biancofiore (enseignant -chercheur, Université Paul-Valéry), Romano Summa,

Sondes Ben Abdallah (doctorants université Paul-Valéry), Manon Rentz (étudiante Master Traduction,

université Paul-Valéry).

 

Les auteurs italiens contemporains font l’expérience de nouveaux parcours de création qui les amènent à réinterpréter le monde et ses mutations à travers l’écriture. Ils relèvent ce défi : écrire à l’ère de la mondialisation, dans une époque marquée par la crise économique et la précarité, écrire, malgré tout, pour ré-enchanter le monde.  Par ailleurs, l’Italie, par sa position géopolitique, est devenue la terre d’arrivée des migrants, premières victimes des conflits en Méditerranée : les écrivains entendent être là, afin de contribuer, d’une certaine manière, à la construction d’une société interculturelle, et à la création du dialogue social. Le dialogue avec les jeunes générations reste un axe central de réflexion pour les auteurs: Bajani, Lodoli et Murgia s’intéressent particulièrement à l’école du futur, essaient d’imaginer d’autres manières d’éduquer, de dialoguer, de transmettre à l’époque de l’humain hybridé et des réseaux sociaux. Les auteurs se posent une autre question essentielle: quel monde allons-nous laisser aux jeunes générations ?

 Auteurs présentés dans l’anthologie : Erri De Luca, Laura Pugno, Carmen Covito, Marco Lodoli, Andrea Bajani, Dora Albanese, Michela Murgia, Cosimo Argentina, Dante Maffia, Anselmo Botte, Evelina Santangelo, Christiana Caldas Brito, Layla Wadia, Mauro Corona, Edoardo Nesi, Federico Mello, Alessandro D’Avenia, Carmine Abate, Giacomo Annibaldis.

 

 

 

 

La Comédie du Livre

Dimanche 29 mai à 15h

stand de Florilège, Esplanade Charles De Gaulle

 

Rencontre autour du livre de Matiah Eckhard

Lontani canti sacri di dove sono nato

Poèmes traduits en italien par les élèves du Lycée d’Alzon de Nîmes.

 Lectures bilingues par les lycéens

Ont participé à la traduction : Comasia Aquaro, Mariline Pascaux, Angela Biancofiore.

 

La Comédie du Livre
La Comédie du Livre

Partager cet article

Repost 0

Angèle PAOLI 12 mai

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Angèle PAOLI 12 mai
Angèle PAOLI 12 mai
Angèle PAOLI 12 mai
Angèle PAOLI 12 mai
Angèle PAOLI 12 mai
Angèle PAOLI 12 mai
Angèle PAOLI 12 mai

jeudi 12 mai 2016 à 19h

Maison de la Poésie

Moulin de l’Evêque

78 avenue du Pirée – Montpellier

Présentation par Sylvie Fabre G.

Entretien, lectures

Chants traditionnels

par le chœur d’hommes de l’Amicale des Corses

Angèle PAOLI

Née à Bastia, Angèle Paoli a longtemps enseigné la littérature française et l'italien. Elle vit aujourd’hui dans un village du Cap Corse d’où elle anime la revue numérique de poésie & de critique Terres de femmes, créée en 2004 avec l’éditeur Yves Thomas. Auteure d’une vingtaine d’ouvrages, mais aussi de nombreux poèmes et/ou articles en revues, lauréate du Prix européen de la critique poétique francophone Aristote 2013, elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève (juillet 2014) et au festival Ritratti di poesia (Rome, février 2016).

Parallèlement à Terres de femmes existe une anthologie poétique « Terres de femmes ». Ouverte aux seules voix de femmes (poètes connues mais pas seulement), cette anthologie, qui accueille des poèmes inédits, est une anthologie ouverte, en constante évolution. Elle compte à ce jour 112 femmes contemporaines.

Parmi les derniers ouvrages D'Angèle PAOLI parus :

Carnets de marche, éditions du Petit Pois (Béziers, 2010)

Solitude des seuils, Colonna Éditions (Alata, 2012). Liminaire de Jean-Louis Giovannoni

De l’autre côté, éditions du Petit Pois (Béziers, 2013)

La Montagne couronnée, éditions La Porte (Laon, 2014)

Les Feuillets de la Minotaure, éditions de Corlevour (2015)

Tramonti (éditions Henry, 2015)

Sylvie FABRE G.

Sylvie Fabre G. est née à Grenoble en 1951. Longtemps professeur de Lettres, elle se consacre désormais à l’écriture.

Depuis 1976 elle est présente dans de nombreuses revues et anthologies en Europe et au Canada.

Elle a publié plus d’une vingtaine de recueils poétiques et de récits chez différents éditeurs dont Frère humain à L’Amourier ( Prix Louise Labé 2013) etTombées des lèvres à L’Escampette (2014), ainsi qu’une trentaine de livres d’artistes avec peintres, photographes, calligraphes et graveurs. Elle pratique la photographie.

Amicale CORSES

Créée en 1896 sous forme de Mutuelle, l'Amicale des Corses de Montpellier figure parmi les doyennes des associations de la ville. Véritable espace d’échanges et de réflexion ainsi que précieux outil de promotion et de développement de la culture corse, elle accueille toutes les personnes qui s’intéressent à la langue, l’histoire, la culture, la civilisation et la société corses.http://www.corsedemontpellier.fr

libellule affolée du déclin

de nos vies

je cherche

d'autres seuils où élargir le temps

je cherche

d'autres vies pour inventer ma vie

les frontières du jour qui décline

ses heures

me sont d'inutiles palis

où appuyer le front

Angèle PAOLI, Tramonti, éditions Henry, 2015

Partager cet article

Repost 0

11 mai Italo CALVINO, 12 mai Angèle PAOLI

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

11 mai Italo CALVINO, 12 mai Angèle PAOLI
11 mai Italo CALVINO, 12 mai Angèle PAOLI

11 mai à 17h30

Préfaces de la Comédie du Livre (suite)

Leçons américaines d'Italo CALVINO, par Michaël Glück

Leçon 2 : Rapidité

Médiathèque Garcia LORCA

162 avenue de PALAVAS - Montpellier

Tram ligne 4 - arrêt Garcia Lorca

12 mai à 19h

Rencontre avec Angèle PAOLI

avec la participation de Sylvie Fabre G.

en partenariat avec l'Amicale des Corses de Montpellier

Maison de la Poésie

Moulin de l'Evêque

78 avenue du Pirée - Montpellier

libellule affolée du déclin

de nos vies

je cherche

d'autres seuils où élargir le temps

je cherche

d'autres vies pour inventer ma vie

les frontières du jour qui décline

ses heures

me sont d'inutiles palis

où appuyer le front

Angèle PAOLI, Tramonti, éditions Henry, 2015

Pour ces deux rencontres, voir nos articles précédents sur ce blog

Partager cet article

Repost 0

Angèle PAOLI le 12 mai

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Angèle PAOLI

Angèle PAOLI

Jeudi 12 mai 2016 à 19h

Maison de la Poésie

Moulin de l’Evêque

78 avenue du Pirée – Montpellier

Rencontre avec Angèle PAOLI

Présentation par Sylvie Fabre G.

Entretien, lectures

en partenariat avec l'Amicale des Corses de Montpellier

Chants traditionnels

par le chœur d’hommes de l’Amicale des Corses

Angèle PAOLI

Née à Bastia, Angèle Paoli a longtemps enseigné la littérature française et l'italien. Elle vit aujourd’hui dans un village du Cap Corse d’où elle anime la revue numérique de poésie & de critique Terres de femmes, créée en 2004 avec l’éditeur Yves Thomas. Auteure d’une vingtaine d’ouvrages, mais aussi de nombreux poèmes et/ou articles en revues, lauréate du Prix européen de la critique poétique francophone Aristote 2013, elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève (juillet 2014) et au festival Ritratti di poesia (Rome, février 2016).

Parmi les derniers ouvrages parus :

Carnets de marche, éditions du Petit Pois (Béziers, 2010)

Solitude des seuils, Colonna Éditions (Alata, 2012). Liminaire de Jean-Louis Giovannoni

De l’autre côté, éditions du Petit Pois (Béziers, 2013)

La Montagne couronnée, éditions La Porte (Laon, 2014)

Les Feuillets de la Minotaure, éditions de Corlevour (2015)

Tramonti (éditions Henry, 2015)

Sylvie FABRE G.

Sylvie Fabre G. est née à Grenoble en 1951. Longtemps professeur de Lettres, elle se consacre désormais à l’écriture.

Depuis 1976 elle est présente dans de nombreuses revues et anthologies en Europe et au Canada.

Elle a publié plus d’une vingtaine de recueils poétiques et de récits chez différents éditeurs dont Frère humain à L’Amourier ( Prix Louise Labé 2013) et Tombées des lèvres à L’Escampette (2014), ainsi qu’une trentaine de livres d’artistes avec peintres, photographes, calligraphes et graveurs. Elle pratique la photographie.

Amicale CORSES

Créée en 1896 sous forme de Mutuelle, l'Amicale des Corses de Montpellier figure parmi les doyennes des associations de la ville. Véritable espace d’échanges et de réflexion ainsi que précieux outil de promotion et de développement de la culture corse, elle accueille toutes les personnes qui s’intéressent à la langue, l’histoire, la culture, la civilisation et la société corses. http://www.corsedemontpellier.fr

Sylvie Fabre, Amicale des CorsesSylvie Fabre, Amicale des Corses

Sylvie Fabre, Amicale des Corses

(le taureau blanc)


. Dans l'encadrement de la porte
le taureau blanc veille
fixe sur toi le bleu de ses yeux

derrière lui devant au-delà
le labyrinthe mille coudes sans lumière
déplie ses couloirs tu te retires
sur la pointe des pas
à reculons du corps

. Tu empruntes un corridor un autre
angles droits privés d'échos Noir
humides les murs longues travées obscures
les gravillons crissent
sous ton poids il avance
tu rebrousses chemin sans broussailles

-lequel est le vrai qui guide vers la vie
lequel celui qui conduit à la mort-

. Odeurs stagnantes des marais
eaux sans tain
visage absent
miroir sans ivresse

la ténèbre de son regard
ne t'effleure
ni ne blesse.

 

Angèle PAOLI, Les Feuillets de la Minotaure, éditions de Corlevour, 2015

Partager cet article

Repost 0

Préfaces Comédie du Livre: CALVINO

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Préfaces Comédie du Livre:  CALVINO
Préfaces Comédie du Livre:  CALVINOPréfaces Comédie du Livre:  CALVINO

Michaël GLUCK a prononcé le 26 avril, pour le public privilégié de la médiathèque Emile Zola à Montpellier, la leçon "Légèreté", une des "Leçons américaines" jamais prononcées par leur auteur, Italo CALVINO, devant les étudiants de l'université de Harvard, à qui elles étaient destinées. Un moment rare. Merci à Michaël GLUCK, grand lecteur à tous les sens du terme, et grand auteur lui-même.

La suite de ce feuilleton haut de gamme

à la médiathèque Garcia Lorca le 11 mai à 17h30,

avec la Leçon 2: "Rapidité".

Médiathèque FEDERICO GARCIA LORCA

162 avenue de Palavas Montpellier

Tram ligne 4, arrêt Garcia LORCA

Partager cet article

Repost 0

26 avril Préfaces Italo CALVINO / Michaël GLUCK

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Italo CALVINO, Michaël GLUCKItalo CALVINO, Michaël GLUCK

Italo CALVINO, Michaël GLUCK

Michael Glück nous fait découvrir un texte rare d'Italo Calvino...

mardi 26 avril à 18h30

dans le cadre des Préfaces de la COMEDIE du LIVRE

Médiathèque centrale Emile Zola

218 boulevard de l'aéroport Montpellier

Italo CALVINO

Leçons américaines, aide-mémoire pour le prochain millénaire

Lecture par Michaël Glück

Les Leçons américaines sont constituées d’un cycle de 6 conférences qui devaient être données par Italo Calvino à l’Université de Harvard en 1985. Mais il meurt en septembre de cette année-là.

Les leçons américaines ont été publiées aux éditions Gallimard en 1989.

Si j’ai confiance en l’avenir de la littérature, c’est parce qu’il est des choses, je le sais, que seule la littérature peut offrir par ses moyens spécifiques.

Aussi voudrais-je consacrer ces conférences à quelques valeurs ou qualités ou spécificités littéraires qui me tiennent particulièrement à cœur : 1 : légèreté, 2 : rapidité, 3 : exactitude, 4 : visibilité, 5 : multiplicité

Italo Calvino

Italo Calvino

Né à Cuba en 1923, Italo Calvino, enfant, quitte Cuba pour l'Italie.

Après avoir combattu dans la Résistance italienne durant la seconde guerre mondiale, il termine ses études littéraires à Turin tout en travaillant au périodique communiste L'Unità. Il continuera toute sa vie d'écrire pour divers journaux.

Son premier roman, Le sentier des nids d'araignées, publié en 1947, s'inspire de la résistance italienne. Il est suivi deux ans après par Le corbeau vient le dernier, toujours dans la même veine néo-réaliste.

Le baron perché, suivi par Le vicomte pourfendu et Le chevalier inexistant, font de lui un auteur à succès.

Installé durant quelques années à Paris, il fonde l'OuLIPo (Ouvroir de Littérature Potentielle) en compagnie notamment de Raymond Queneau, Georges Pérec et Jacques Roubaud, que rapproche un goût des contraintes formelles en écriture. Analyses combinatoires et techniques de permutation influenceront les oeuvres suivantes d'Italo Calvino. Si par une nuit d'hiver, un voyageur, livre étincelant, poussera le souci de la combinaison à son extrême.

Italo Calvino meurt en 1985.

Michaël Glück

Né à Paris. Ecrivain, poète, dramaturge, traducteur, il a été enseignant, lecteur et traducteur dans l’édition, directeur de théâtre.
Il se consacre essentiellement à l’écriture depuis une vingtaine d’années et donne des lectures, performances, conférences. Il a participé à de nombreux festivals et multiplie les collaborations artistiques (Théâtre, Danse, Marionnettes, Arts plastiques, Musique, Cinéma, video )
Prix des créateurs 1981 pour La mémoire écorchée / Abattoirs La Mouche (avec Laurent Malone, éditions Jean-Michel Place. Prix Antonin Artaud 2004 pour Cette chose-là, ma mère (éditions Jacques Brémond).Publications récentes : La mémoire écorchée ( réédition complétée, Faï Fioc, 2015), Dans la suite des jours (les 7 livres + Une nuit réunis en un seul volume, L’Amourier 2015), Poser la voix dans les mains, Editions des Vanneaux, 2015).

Michaël Glück vit à Montpellier. Il mène depuis plusieurs années le cycle de lectures Le Plaisir du texte à la Maison de la poésie de Montpellier.

Partager cet article

Repost 0

Le temps des Préfaces de la Comédie du Livre

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Claude Adelen:  "Sur l'Italie de l'écriture"

Claude Adelen: "Sur l'Italie de l'écriture"

Vendredi 1er avril à la médiathèque Françoise Giroud à Castries, un temps fort des Préfaces de la Comédie du Livre: Claude ADELEN, poète, critique littéraire, traducteur, président de la Maison de la poésie Jean Joubert, évoque Angelo Maria RIPELLINO et Vivian LAMARQUE, dont il traduit actuellement les oeuvres.

Lectures bilingues par Claude ADELEN et Gisèle PIERRA, en résonance avec le violon de Delphine CHOMEL.

Bel échange autour des problématiques de la traduction d'un texte poétique.

Un grand moment "Sur l'Italie de l'écriture".

Merci à tous!

Le temps des Préfaces de la Comédie du LivreLe temps des Préfaces de la Comédie du Livre
Le temps des Préfaces de la Comédie du LivreLe temps des Préfaces de la Comédie du Livre

Partager cet article

Repost 0

1er avril: Préface Comédie du Livre, avec Claude ADELEN

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Claude Adelen, Delphine Chomel, Angelo Maria Ripellino, Vivian Lamarque
Claude Adelen, Delphine Chomel, Angelo Maria Ripellino, Vivian Lamarque Claude Adelen, Delphine Chomel, Angelo Maria Ripellino, Vivian Lamarque Claude Adelen, Delphine Chomel, Angelo Maria Ripellino, Vivian Lamarque

Claude Adelen, Delphine Chomel, Angelo Maria Ripellino, Vivian Lamarque

Vendredi 1er avril – 18h30

Médiathèque Françoise Giroud,

15 avenue de la cave coopérative - Castries

dans le cadre des Préfaces de la Comédie du Livre

Un poète traduit un poète…

Sur l’Italie de l’écriture

Angelo Maria Ripellino et Vivian Lamarque, par Claude Adelen

Le poète et critique littéraire Claude Adelen, également traducteur,

travaille actuellement sur la traduction des poètes italiens Angelo Maria Ripellino et Vivian Lamarque.

Claude Adelen propose une initiation aux problématiques de la traduction d’un texte poétique.

Lectures bilingues italien –français par Claude Adelen et Gisèle Pierra d’un choix de poèmes d’Angelo Maria Ripellino et de Vivian Lamarque.

Avec la participation de Delphine Chomel, violon.

Angelo Maria Ripellino

Angelo Maria Ripellino (1923-1978), poète, essayiste, spécaliste et traducteur de littérature slave. Il a fait connaître en Italie les poésies de Pasternak, Khlebnikov, Holan, entre autres. Il laisse trois grands recueils de poèmes : Nouvelles du déluge (1968-69), Sinfonietta (1972), et Le magnifique violon vert (1976). En 2006 ont paru ses Premières et dernières poésies.

Les poésies de Ripellino se présentent comme un appareil étincelant d’inventions linguistiques, flamboyantes de fantaisies métaphoriques, d’énumérations, de mises en situation théâtrale, appelées à représenter la « grande bouffonnerie de la douleur ». Les recueils sont constitués de poèmes compacts, simplement numérotés, comme s’il s’agissait d’un journal de bord, intime et fantasmatique à la fois.

Dans l’éventail des thèmes, une grande place est réservée à la maladie. Pour des raisons biographiques (il a été tuberculeux, puis diabétique et finalement est mort d’un accident cardio-vasculaire, à 55 ans).

Mais la révolte sociale n’en a pas pour autant moins de relief. La maladie du monde, faite de tortures, d’injustices, de violence qui oppriment l’humanité (il fut particulièrement affecté par la tragédie pragoise de 1968 et par le dévoiement de l’utopie communiste), se superpose à la maladie physique, et donnent à la confidence, une résonance sarcastique et tragique à la fois.

Vivian Lamarque (née en 1946)

Bien peu de poètes savent masquer la douleur, les blessures de la vie et le regret, à travers les formes « légères », comme réussit miraculeusement à le faire Vivian Lamarque.

Et bien peu de poètes ont, comme elle le don inné de faire voler la parole, la faisant parvenir instantanément au lecteur, lui communiquant ainsi une émotion vraie. Elle nous l’a prouvé depuis plus de trente ans, et chaque recueil arrive à nous étonner, à nous frapper, tantôt par sa douceur, tantôt par son tranchant, toujours lié à la réalité de l’existence et à la mémoire d’un traumatisme originaire (à neuf mois rejetée par sa famille vaudoise, et adoptée par une deuxième mère et un deuxième père, mort à 34 ans) , porté comme la cicatrice indélébile d’une blessure inguérissable.

Claude Adelen

Né à Paris en 1944, réside actuellement à Montpellier depuis 2012.

Premiers poèmes publiés en 1969 dans Les Lettres Françaises par Elsa Triolet.

A rejoint en 1971 le comité de Rédaction de la revue Action Poétique, dirigée par Henri Deluy. Resté fidèle à cette revue jusqu’en 2012, date à laquelle elle a cessé de paraître.

Y a tenu, de 1987 à 2012 une chronique de poésie qui a été rassemblée dans un livre « L’Emotion concrète » (Ed. Compact 2004). Nombreuses autres interventions critiques dans La NRF, La Quinzaine Littéraire, Europe, etc.

Secrétaire général de la Maison des écrivains de 2004 à 2008.

Président de la poésie de Montpellier depuis cette année.

A publié une dizaine de livres de poésie :

Bouche à la terre, Action poétique 1974

Légendaire EFR. Coll. « La petite Sirène » 1977

Marches forcées URSA 1985

Intempéries Ipomée Coll. Tardorne 1989

Le nom propre de l’amour Le Cri & Jacques Darras 1995

Soleil en mémoire Dumerchez 2002 Prix Apollinaire

Doù pas même la voix Dumerchez 2005 Prix Louis Labé

Légendaire / Auto anthologie 1969-2005. Flammarion, prix Théophile Gautier de l’Académie Française. 2009

Obligé d’être ici Obsidiane 2012

L’Homme qui marche Flammarion 2015.

Traductions de l’Italien :

Angelo Maria Ripellino (en cours, dont certaines ont été publiées dans la revue Secousse en 2015.

Nombreuses autres traductions : Vivian Lamarque, Maurizio Cucchi, Milo de Angelis. Giorgio Caproni etc…

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>