4 mars inauguration du Printemps des Poètes à Montpellier - lancement national

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

4 mars inauguration du Printemps des Poètes à Montpellier - lancement national
4 mars inauguration du Printemps des Poètes à Montpellier - lancement national4 mars inauguration du Printemps des Poètes à Montpellier - lancement national

4 mars - 18h30

Maison de la poésie Jean Joubert

Lancement du Printemps des Poètes 2017

 

Rencontre et récital

Patricio Sanchez

Les Disparus éditions La rumeur Libre

Présentation : Nicole et Georges Drano

Lectures par Patricio Sanchez et la comédienne Juliette Mouchonnat

Musique : Claudio Gonzalez

avec la participation des éditions La rumeur libre

 

J’ai écrit « Les Disparus » pour me rapprocher de mes racines, de la souffrance de mon pays natal, le Chili. C’est un livre de poèmes qui est en rapport avec le travail de mémoire.

Je pense que la poésie peut aussi aider à faire connaître et à dénoncer ce qu’ont subi de nombreuses personnes qui voulaient changer et améliorer leurs conditions de vie en 1970, là-bas, à l’autre bout du monde, grâce au gouvernement de Salvador Allende, dans ce long territoire du cône sud.

Aujourd’hui on sait, par les historiens et par la presse, que le coup d’Etat de 1973 était encouragé par les Etats-Unis. On a donc le droit de se révolter contre tout cela. De nombreuses disparitions et assassinats impunis ont été laissés par la dictature de Pinochet.

Quelques tortionnaires habitent actuellement dans une prison dorée dans la périphérie de Santiago (Punta Peuco), où ils jouissent de toutes les commodités nécessaires. D’autres, font vie normale et se promènent librement dans les rues du Chili, sans être inquiétés par personne.

Après tant d’années de souffrance, les familles de disparus luttent encore pour obtenir des informations de leurs êtres aimés. Mais elles restent sans réponse.

« Les Disparus » a pour but d’honorer leur mémoire, en restant solidaire des familles des victimes et de leurs souffrances. Ni perdón ni olvido.

 Patricio Sanchez

 

Eux, les assassins, savent

rigoler

et se sentir heureux.

 

 

Par contre, les familles

des disparus vont

par les chemins

 

En faisant une prière,

une bougie à la main,

 

 

Comme toujours.

Comme toujours.

 

 

 

 

4 mars inauguration du Printemps des Poètes à Montpellier - lancement national

Le programme complet du Printemps des poètes à Montpellier

Commenter cet article