10 janvier: soirée des adhérents de la Maison de la Poésie Jean JOUBERT

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Danièle Faugeras présente la collection PoetPsy en 2014 à la Maison de la poésieDanièle Faugeras présente la collection PoetPsy en 2014 à la Maison de la poésie

Danièle Faugeras présente la collection PoetPsy en 2014 à la Maison de la poésie

Mardi 10 janvier - 19h

Maison de la Poésie Jean Joubert

Moulin de l'Evêque

78 avenue du Pirée - Montpellier

 

Bienvenue à la soirée des adhérents ouverte à tous!

Les éditeurs et poètes membres de l'association vous présentent leur actualité de publication.

Bonne année à tous!

Danièle Faugeras (collection PoetPsy) présente Entre les dents une œuvre de jeunesse du grand poète argentin Rodolfo Alonso, qu'elle vient de publier dans une traduction de Jacques Ancet.

Michel Eckard Elial, en tant qu'éditeur, parle du Baiser de la poésie de Ronny Someck et Yehuda Amichaï, récemment paru aux éditions Levant.

Christian Malaplate lit des extraits de ses deux derniers recueils Les corolles du temps et Feuilles de route sur la chevelure des vagues

Jean- Louis Kerangueven lit des extraits de sa dernière publication, Le silence échardé éditions Encres Vives

 

Rodolfo ALONSO

Entre dientes / Entre les dents

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Jacques Ancet. Édition bilingue.

Dessins de Sylvie Deparis.

PO&PSY princeps -

Aujourd’hui l’une des plus grandes voix poétiques de l’Amérique latine, Rodolfo Alonso publia son premier recueil, Entre dientes, en 1958, à guère plus de 20 ans.

Ce titre est en soi la judicieuse définition d’une esthétique. Entre les dents, on ne peut dire que très peu de mots : les dents sont un filtre qui, en même temps qu’il fait obstacle à la discutable fluidité du discours courant, contribue en mots comptés à l’essence même du discours.

Traducteur, essayiste, critique et, avant tout et surtout, poète, Rodolfo Alonso a publié plus de trente livres de poésie, édités dans de nombreux pays. Premier traducteur en espagnol de Fernando Pessoa et de Paul Celan, il a traduit, dans le domaine français : Éluard, Prévert, Apollinaire, Artaud, Baudelaire, Valéry, Mallarmé, Breton, Schehadé, Char, Saint-Pol-Roux, Duras.

 

Dans Le baiser de la poésie, 24 poèmes d’amour de Yehuda Amichaï (1924-2000) et de Ronny Someck (1951) sont réunis par leur traducteur français, Michel Eckhard Elial. Un choix qui établit, dans la rencontre de deux générations de la poésie israélienne contemporaine, la présence d’une filiation poétique et sa célébration de l’amour : amour du proche, qui est aussi l’amour du monde. Cette livraison constitue un numéro hors série de la Revue Levant

 

Jean-Louis KERANGUEVEN, poète d'arbres et d'iode, vient de publier

chez Encres Vives (2 Allée des Allobroges 31770 Colomiers) « Le silence

échardé », recueil de poèmes indignés qui fait suite au recueil « Carré

d'orties »précédemment publié chez le même éditeur.

Michel Eckhard Elial, Jean-Louis Kerangueven, Christian MalaplateMichel Eckhard Elial, Jean-Louis Kerangueven, Christian MalaplateMichel Eckhard Elial, Jean-Louis Kerangueven, Christian Malaplate

Michel Eckhard Elial, Jean-Louis Kerangueven, Christian Malaplate

10 janvier: soirée des adhérents de la Maison de la Poésie Jean JOUBERT
10 janvier: soirée des adhérents de la Maison de la Poésie Jean JOUBERT
10 janvier: soirée des adhérents de la Maison de la Poésie Jean JOUBERT

Commenter cet article