James NOEL , 13 et 14 décembre

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

James NOEL , 13 et 14 décembre

Trois rencontres avec le poète James Noël

à l’invitation de

L’Université Paul-Valéry / La Maison de la Poésie Jean Joubert / La Boutique d’écriture & Co

Toutes ces rencontres sont gratuites et ouvertes à tous.

 

Mardi 13 décembre, 19h : Maison de la Poésie Jean Joubert

78 avenue du Pirée / 34000 Montpellier / 04 67 73 68 50

Présentation de l’œuvre poétique de James Noël et de sa dernière publication, La Migration des murs (2016), de son Anthologie de poésie haïtienne parue en 2015, mais aussi de ses activités liées à la revue IntranQu’îllités.

James Noël lira ses textes et s’entretiendra avec Marie Joqueviel-Bourjea.

 

 Mercredi 14 décembre, 16h-18h : Site universitaire Saint-Charles de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Rue du Professeur Henri Serre / 34080 Montpellier / 04 11 75 70 10

James Noël s’entretiendra avec Marie Joqueviel-Bourjea à propos de son œuvre poétique, de ses travaux d’écriture en cours, mais aussi de ses nombreuses activités de « passeur de culture », et échangera avec le public présent.

 

 Mercredi 14 décembre, 20h-21h30 : Boutique d’écriture & Co.

76 rue du faubourg Figuerolles / 34070 Montpellier / 04 67 02 17 41

James Noël présentera la revue IntranQu’îllités et sa structure d’accueil d’artistes et d’écrivains en résidence, Passagers des vents.

 

*

 

James Noël est né à Hinche (Haïti) en 1978. Poète prolifique, il écrit dans deux langues : « Le créole pour la main gauche, le français pour la main droite ». Son premier recueil de poèmes, Poèmes à double tranchant (Seul le baiser pour muselière), publié en 2005, est ainsi présenté par le poète Frankétienne : « un recueil de poésie à double tranchant, esthétique et idéologique, à résonance individuelle et collective… Entrez dans l’univers fabuleux du poète, vous en sortirez ébloui, transfiguré ! »

 

En 2006, il publie Le Sang visible du vitrier, qui reçoit une mention spéciale d’excellence au Grand prix des Amériques Francophones à Montréal en 2007, ainsi que le Prix Fèt Kann en 2008.

Considéré comme la révélation de l’anthologie L’Année poétique 2008 (Éditions Seghers), James publie régulièrement, chez des éditeurs haïtiens, québécois, français, des livres marqués par le sceau d’une grande originalité : Kabon 47 (2009), Bon Nouvel (2009), Quelques poèmes et des poussières (2009), La Fleur de Guernica, Des poings chauffés à blanc (2010), Kana Sutra (2011), Le Pyromane adolescent (2013), Cheval de feu (2014), La Migration des murs (2012/2016). Ses publications lui valent de nombreuses distinctions, et il est pensionnaire de la Villa Médicis en 2012. En 2015, il est le dernier invité de Sophie Nauleau à l’émission « Ça rime à quoi ? » de France Culture.

Le Pyromane adolescent et Le Sang visible du vitrier sont repris en poche, dans la collection « Points » des éditions Seuil (novembre 2015) , alors que le poète fait paraître simultanément chez le même éditeur une Anthologie de poésie haïtienne contemporaine qui rassemble pas moins de 73 poètes haïtiens vivants. En octobre 2016, paraît La Migration des murs aux éditions Galaade, pamphlet poétique et philosophique dont une première mouture a vu le jour à Rome  à la Villa Médicis en 2013 ; il y invite chacun de nous à faire table rase de tous les murs qui font ruines de notre monde :

 

Un dé jeté ne saura abolir un tout petit pan de mur  Sous prétexte de sécurité, les murs essaient de tenir tête à la tremblante vie  Les murs résistent au jeu, à la musique, à la danse  Les murs résistent à la danse de peur d’être chavirés

 

Fondateur de la résidence Passagers des Vents, avec Pascale Monnin, il est également le maître d’œuvre d’IntranQu ’îllités, « une revue de première grandeur », selon les mots de Dany Laferrière, délibérément conçue « pour contrarier les certitudes et les idées reçues, et ainsi donner libre cours à tous les vents et les tremblements de l’esprit ». Lancée au festival Étonnants Voyageurs, cette revue incomparable, « de haute tension créatrice avec des pages qui vibrent et évoluent dans l’union libre des genres »,  en est à son 4ème numéro (2016).

Homme aux identités multiples, James Noël a également participé à différents tournages de films, comme Stone in the Sun, Une lampe au fond des mers (adaptation d’un de ses poèmes pour la promotion de la langue française en Chine), Haïti mon amour, ou encore Cheval de feu (film documentaire).

Il possède aussi la casquette de directeur d’acteurs, pour organiser régulièrement des spectacles, tels Vaudou Roma, joué à Rome, La Migration des murs, Rêveur à gages (2012, en clôture du festival Étonnants voyageurs), Le Pouvoir des mondes (mars 2016) ou encore Les Coussins de l’imaginaire (juillet 2016).

Ses textes sont lus et mis en musique par des chanteurs de renom, comme James Germain, Wooly Saint-Louis Jean ou encore Arthur H.

 

 

 

 

James NOEL , 13 et 14 décembre
James NOEL , 13 et 14 décembre
James NOEL , 13 et 14 décembre
James NOEL , 13 et 14 décembre
James NOEL , 13 et 14 décembre
James NOEL , 13 et 14 décembre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article