Alain LANCE le 8 novembre

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Alain Lance, photo Elisabeth Schneider
Alain Lance, photo Elisabeth Schneider
Alain Lance, photo Elisabeth Schneider

Alain Lance, photo Elisabeth Schneider

Mardi 8 novembre - 19h

Maison de la Poésie Jean JOUBERT

Moulin de l'Evêque 

78, avenue du Pirée - Montpellier

Rencontre avec Alain Lance, poète, traducteur, président de la Biennale des poètes en Val de Marne (réseau MAIPO) 

Alain Lance est né en1939 à Bonsecours, près de Rouen. Enfance à Paris. Etudes d’allemand à Paris et Leipzig. Après avoir enseigné le français en Iran et l’allemand à Paris, il a dirigé des instituts culturels français en Allemagne (à Francfort sur le Main et à Sarrebruck) puis a été directeur de la Maison des écrivains à Paris de 1995 à 2004.

Il a publié une dizaine de livres de poésie, dont Distrait du désastre (en 1995 chez Ulysse fin de siècle, Dijon), Prix Tristan Tzara 1996. En 2000 est paru un choix de ses poèmes sur plus de trois décennies, intitulé Temps criblé, dans la collection Les Analectes, chez Obsidiane et Le Temps qu’il fait, (Prix Apollinaire 2001).

Il a également traduit de l’allemand, la plupart du temps en coopération avec Renate Lance-Otterbein, une dizaine d’ouvrages de Christa Wolf, des livres de poèmes et de prose ainsi que des pièces de théâtre de Volker Braun et cinq romans ou recueils de nouvelles de Ingo Schulze. Il a dirigé le domaine allemand des éditions Alinéa de 1985 à 1988. Membre correspondant de l’Académie des Arts de la Saxe, il a reçu en 2006 le Deka-Bank-Preis du Literaturhaus Frankfurt, qui récompense une personnalité étrangère ayant contribué à promouvoir la littérature allemande dans son pays. 

En septembre 2012, le prix Eugen Helmlé est attribué, à Sarrebruck, à Alain Lance et Renate Lance-Otterbein pour distinguer leurs traductions d’auteurs allemands contemporains.

 

Présentation :Claude Adelen

Lecture, par Alain Lance, de ses propres poèmes.

Lecture, par Alain Lance, de ses traductions de Volker Braun.

Alain Lance sera accompagné par Anne-Mareike Schultheis, lectrice du DAAD de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, qui lira les textes en allemand.

Dialogue avec le public à propos des problématiques de la traduction.

En partenariat avec la Maison de Heidelberg

 

Francfort-Leipzig, novembre 1990

 

Fantôme frontière

Pourtant je l'ai franchie

Désarmée le regard délarmé

Des souvenirs plein les narines

 

Lignite des années soixante

 

Il n'est plus de rouge

Que ces pommes en pyramide

Au pied des troncs noirs

Des jardins ouvriers

 

Camion kaki caractères cyrilliques

Migrateurs en retard

Sur le gris délabré

 

Paysage paysage

Dévore les rabâchages

Des fragiles personnels bombardés

 

L'hiver fait fondre la lumière

Temps perdu mérite inventaire

 

Alain LANCE, Temps criblé, poèmes 1962-1999, Obsidiane et le temps qu'il fait (2000)

Commenter cet article