20 mars Printemps Cartes postales en poésie

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

Apollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre CaizerguesApollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre CaizerguesApollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre Caizergues
Apollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre CaizerguesApollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre CaizerguesApollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre Caizergues

Apollinaire, Cendrars, Cocteau, Henry Jean-Marie Levet, Pierre Caizergues

Dimanche 20 mars 2016 - 16h

Médiathèque Centrale Emile Zola

218, boulevard de l'aéroport international

Clôture du Printemps des Poètes à Montpellier

"Le Grand Vingtième"

Cartes postales en poésie

Matinée poétique avec Pierre Caizergues

Tous les poètes envoient des lettres à ceux qui les lisent ou les écoutent: lettres de colère, de refus, de tendresse ou d’amour. Nombre d’entre eux ont écrit de véritables poèmes en forme de lettres, ou, assez souvent, de cartes postales.

A titre d'illustration, Pierre Caizergues a choisi dans la poésie du XXe siècle des cartes postales de ses poètes d'élection : Guillaume Apollinaire, poète européen, Blaise Cendrars le bourlingueur qui a magnifiquement illustré le genre dans ses Feuilles de route, Cocteau dont les cartes postales partent de Sète, Marseille, Aix-en-Provence...Henry J.M. Levet , mort jeune, dont la production, rare, dans tous les sens du terme, compte des cartes postales parmi les plus remarquables.

Ces poètes seront lus par les comédiens Isabelle Fürst et Mathieu Zabé.

Une "pêche miraculeuse" dans le Grand Vingtième

Pierre Caizergues lit lui-même plusieurs cartes postales tirées de ses propres livres : Mires et moires (New York), Allumettes (Maroc), Un été tahitien, et, pour finir, de larges extraits de son dernier livre : Lettre à Judas suivie de trente-quatre cartes postales de terres saintes.

Cette matinée poétique sous le signe de la carte postale entend ainsi rendre hommage à un genre peu connu mais propre à toucher un large public.

Lettre à Judas suivie de trente-quatre cartes postales de terres saintes, de Pierre Caizergues, avec des illustrations du peintre Christian Gardair.

parution mars 2016 chez Fata Morgana

Pierre Caizergues est professeur émérite de langue et littérature françaises à l’Université Paul-Valéry/ Montpellier III.

Spécialiste d’Apollinaire et de Cocteau, il a également publié de nombreux articles sur Blaise Cendrars, Jean-Claude Renard, Robert Desnos, Jean Tortel, entre autres.

Il est l’auteur de dix livres de poèmes, notamment Encrages, Mires et moires, Allumettes, Passage d’un ange, Un été tahitien, Le pire arrive même aux dieux, Carnet d’Egypte, Coïncidences, Eloge de l’éclair, Lettre à Judas suivie de trente cartes postales de terres saintes.

Michel Décaudin écrit de sa poésie qu’”elle a la transparence de l’eau claire, insaisissable” et que “son évidence est un piège tendu au lecteur aussi bien qu’à lui-même.”

Isabelle Fürst, Mathieu ZabéIsabelle Fürst, Mathieu Zabé

Isabelle Fürst, Mathieu Zabé

Commenter cet article