18 mars Printemps PORTANTE STROSCIO

Publié le par Maison de la Poésie Languedoc Roussillon

César Stroscio, Jean Portante, Le travail de la baleine, Jean Portante, César Stroscio
César Stroscio, Jean Portante, Le travail de la baleine, Jean Portante, César StroscioCésar Stroscio, Jean Portante, Le travail de la baleine, Jean Portante, César StroscioCésar Stroscio, Jean Portante, Le travail de la baleine, Jean Portante, César Stroscio

César Stroscio, Jean Portante, Le travail de la baleine, Jean Portante, César Stroscio

Vendredi 18 – mars – 19h

Maison de la poésie

Moulin de l’Evêque

78 avenue du Pirée - Montpellier

LE TRAVAIL DE LA BALEINE

Récital poésie et musique Jean PORTANTE – César STROSCIO

Le travail de la baleine est le titre de l’anthologie qui reprend l’ensemble des écrits poétiques de Jean PORTANTE aux Editions PHI en février 2014: 638 pages, une vingtaine de recueils (1983- 2013)

La baleine est pour Jean Portante, fils d’émigrés italiens au Luxembourg, un animal emblématique de l’émigration, évoqué dans son roman Mrs Haroy ou la baleine (Editions PHI, 1993; prix Servais ; réédité chez Le castor astral en 1999).

Mais elle est aussi le symbole de son écriture.

Tout comme la baleine a l’aspect d’un poisson, mais est un mammifère, donc un
animal terrestre, ce dont témoigne son poumon, la langue de Jean Portante a la forme du français dans lequel « poumonne » cependant la langue du pays quitté, l’italien.
Tous ses livres parlent de cela.

Le travail de la baleine est un récital : la voix de Jean Portante est accompagnée par le bandonéon du grand César Stroscio, ex-membre du mythique Quarteto Cedron : les sons du bandonéon se glissent sous les mots, et les mots sous les sons.

Jean PORTANTE est né en 1950 à Differdange (Luxembourg), de parents italiens. Il vit à Paris. Son œuvre, riche d’une quarantaine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est largement traduite.

En France, il est membre de l’Académie Mallarmé depuis 2006. En 2003, il a reçu le Grand Prix d’automne de la Société des gens de lettres, pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le Prix Mallarmé pour son livre L'étrange langue. Dix ans plus tôt, son roman Mrs Haroy ou la mémoire de la baleine lui avait valu le Prix Servais du meilleur livre de l’année au Luxembourg. Bien d’autres prix littéraires lui ont été attribués, tant en France qu’ailleurs. En 2011, il a été couronné du Prix national au Luxembourg, pour l'ensemble de son œuvre.

Depuis 25 ans, Jean Portante poursuit un travail de traduction, apportant au domaine francophone d’importantes voix poétiques venues d’ailleurs, celles de Juan Gelman, Jerome Rothenberg, Gonzalo Rojas, Jorge Boccanera, Ulrike Draesner, et bien d’autres.

Jean Portante dirige les revues Transkrit au Luxembourg et Inuits dans la jungle en France. Il est le directeur des collections Cahiers latins des éditions Caractères et Les Passeurs d’Inuits au Castor Astral.

Ses livres sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral (France), mais également en Belgique, en Suisse, au Québec ainsi que, en traduction, dans une bonne douzaine d’autres pays.

En automne 2015 les éditions PHI ont publié son cinquième roman L’architecture des temps instables.

César STROSCIO

Virtuose du bandonéon, né en Argentine, César Stroscio participe dès 1964 à la création du célèbre groupe de Buenos Aires, Quarteto Cedrón. En 1975, suite aux persécutions politiques du régime militaire, il émigre à Paris avec les autres membres de la formation qu’il accompagnera dans une carrière internationale jusqu’à la fin des années 1980.

Il collabore entretemps en France avec de nombreux musiciens (Paco Ibañez, Georges Moustaki, Quilapayun, Angel Parra, Colette Magny, Angélique Ionatos) et fonde en 1991 le trio Esquina avec lequel il enregistrera cinq albums.

Musiques du Rio de la Plata reçoit le Grand Prix de l’Académie Charles Cros en 1996.

Commenter cet article